Rechercher

Connectés au géomagnétisme terrestre

Le champ électromagnétique du cerveau est relié à toute chose de l’univers non pas par contact direct mais parce qu’il est relié au champ énergétique de toute chose.
Dean Radin


Nous sommes connectés par le cœur au géomagnétisme terrestre.


En septembre 2001, les relevés de résultats des satellites GOES (1) (Geostationary Operational Environmental ou Satellites géostationnaires opérationnels d'étude de l'environnement) plongent ingénieurs et scientifiques en charge du programme dans une profonde perplexité.


La mission des satellites consiste à mesurer le champ magnétique de la terre et à envoyer les résultats toutes les trente minutes. Or les deux satellites (l’un positionné dans l’hémisphère nord et l’autre dans l’hémisphère sud) enregistrent de manière soudaine des pics intenses. Du jamais vu depuis l’origine des relevés qui habituellement montrent des changements tout à fait mineurs au regard de ceux qui leur parviennent ce mois-là.


Les équipes en charge du programme constatent bien que quelque chose d’anormal se produit mais ont une seule question en tête : qu’est-ce qui pourrait bien influencer à ce point le champ magnétique terrestre ? Il leur faudra plusieurs mois pour en trouver et en valider l’origine.


Pour conduire leur analyse, ils ont un indice : les pics indiquant un changement de l’intensité du champ magnétique terrestre dans l’hémisphère nord comme dans l’hémisphère sud ont commencé quinze minutes après le premier crash d’un avion dans la première tour du World Trade Center. Après maintes vérifications, les scientifiques établissent le lien entre les émotions des humains à travers la planète, focalisées sur la catastrophe, et les pics d’intensité du champ magnétique terrestre.


Ces conclusions marquent alors le lancement d’une série d’études. Celles-ci montreront que les sentiments humains s’étendent bien au-delà du corps, à une distance détectable par satellites et que cela est possible notamment par la voie du champ magnétique généré par le cœur lors d’émotions.


En 1997, des psychologues de l’université d’Edimbourg publient (2) les conclusions basées sur 22 études conduites entre 1935 et 1997 : les capacités psychiques des individus fonctionnent aussi bien pour la perception à distance d’événements présents que pour celle d’événements futurs. Même conclusions pour les capacités de précognition / pressentiment des individus, étudiées dans plus de 309 études entre 1935 et 1987.


Citons, enfin, les conclusions publiées en 2004 par le psychophysiologiste Rollin McCraty et son équipe : le cœur joue un rôle direct dans la perception d’événements futurs, en collaboration avec le cerveau. En résumé, les expériences sur le pressentiment suggèrent que nous sommes capables de percevoir inconsciemment notre futur.




(1) Famille de satellites météorologiques utilisés par le National Weather Service (NWS), le service météorologique national des États-Unis.

(2) Entangled minds, extrasensory experiences in a quantum reality, Dean Radin. (Esprits enchevêtrés, expériences extraordinaires dans une réalité quantique).


Autres posts sur l'univers holographique.


#rationalisme #scientifique #lesbases

#nouveaumonde